Mon arrière grand-père, ce héros (1/5): les jeunes années

IMG_20151108_0014Au cours de mes recherches j’ai été amené à trouver pas mal d’informations sur mon arrière grand-père, René Charles de son prénom, et je dois dire que je ne suis pas peu fier de qui il était.
René Charles est né en 1893 à Nancy, en Meurthe-et-Moselle. Fils d’un jardinier et d’une journalière (définition), on supposera qu’il a vécu une enfance assez modeste mais néanmoins heureuse dans cette belle ville de Nancy qui subit à l’époque une croissance importante.

En effet en 1891, juste avant la naissance de mon arrière grand-père, la ville compte 87 000 habitants contre près de 120 000 à peine 20 ans plus tard, en 1911 (source). La ville comptait alors à cette époque plus d’habitants qu’elle n’en comptait au recensement de 2012 ! On imagine bien la vie au sein de cette véritable « capitale de l’Est », nouvelle frontière avec l’Empire Allemand depuis la récente annexion de l’Alsace Moselle.

Je n’ai pas beaucoup d’informations sur sa jeunesse, mais je me plais à imaginer que René Charles se rendait à l’école à pied, et peut-être plus tard au collège en tramway (à traction électrique depuis 1899). Sans doute la rue était pleine d’échoppes, de vendeurs de journaux et de partisans du nationalisme naissant scandant des slogans anti « boches » qui faisaient le quotidien de René Charles. Au niveau architectural, la ville devait également être en plein essor avec le développement de l’Art Nouveau, encore très présent dans la ville actuelle (l’urbanisation de la ville à cette époque est souvent décrite comme anarchique à cause de la poussée démographique des années 1870-1900).

106 Fi 2278
Nancy aux alentours de 1900
Au niveau de son parcours scolaire, René Charles reçoit un enseignement laïc (proclamé en 1881) et est allé à l’école au minimum jusque 13 ans (obligatoire depuis 1882). Connaissant l’importance de l’éducation dans ma famille, il a certainement été jusqu’au collège et au lycée. Après ses études mais avant sa majorité (21 ans à l’époque), René Charles travaille comme employé de commerce à Nancy. Selon les descriptions de l’époque, c’est alors un « jeune homme d’1m61, aux cheveux chatains, au front majeur et au visage long ».

Une vie assez sympa donc qui durera jusqu’en 1913, date à laquelle il est appelé sous les drapeaux. Un évênement qui – comme on le verra plus tard – va changer sa vie.

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s