Mort sur le canal de l’Est

Vendredi 7 septembre 1900, six heures du matin. Le commissaire de police Gaston Barthouil et son adjoint Eugène Nicolas, agent de police, sont appelés à venir immédiatement sur le canal de l’Est, à l’extérieur de Dommartin-les-Toul. Ils y trouveront un cadavre: celui de Jean, menuisier de 42 ans, domicilié dans la commune depuis des années. Jean est mon arrière-arrière-grand-père (AAGP).

Après constatation du décès, ils se rendent à l’Hôtel de ville pour y rapporter le décès, comme prévu par l’article 80 du Code Civil qui stipule: « En cas de décès dans les hôpitaux militaires, civils ou autres maisons publiques, les supérieurs, directeurs, administrateurs et maîtres de ces maisons, seront tenus d’en donner avis, dans les vingt-quatre heures, à l’officier de l’état civil, qui s’y transportera pour s’assurer du décès, et en dressera l’acte, conformément à l’article précédent, sur les déclarations qui lui auront été faites, et sur les renseignemens qu’il aura pris. Il sera tenu en outre, dans lesdits hôpitaux et maisons, des registres destinés à inscrire ces déclarations et ces renseignemens. L’officier de l’état civil enverra l’acte de décès à celui du dernier domicile de la personne décédée, qui l’inscrira sur les registres. »

L’acte est dressé à neuf heures du matin mais ne contient pas de précisions sur les causes du décès. On y trouve le lieu, les « témoins » (les agents de police ayant constatés le décès) et l’état civil du défunt, mais c’est tout. Il nous apprend que Jean est décédé le 7 septembre 1900 à six heures du matin, sur le canal de l’Est, lieu dit aux trois petits ponts, extra muros, section nord.

Que pouvait bien faire mon AAGP, menuisier de profession, un vendredi à 6h du matin sur le canal de l’Est à l’extérieur de la ville ? A-t-il fait un malaise et en est mort ? S’agit-il d’un meurtre ou d’un suicide ? La transcription faite à l’Hotel de ville ne nous apprend rien, mais j’espère que d’autres documents (registres de police, dossiers médicaux ou autres) pourront nous en apprendre plus. La famille ne sait rien sur ce personnage dont on ne parlait pas beaucoup, ce qui pourrait se comprendre s’il s’est effectivement suicidé.

Mais rien n’est moins sûr, et il est temps de lever le voile sur cette mort insolite, 115 ans après les faits. Que l’enquête commence!

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s