Retour de (mauvaise) expérience: les AD57

Les expériences aux AD se suivent mais ne se ressemblent pas. On pourrait penser que les standards de services, de qualité, de compétences, de digitalisation et j’en passe sont un tant soit peu pilotés par une entité supérieure (les archives nationales ou le ministère de la culture?) et que l' »expérience utilisateur » soit sensiblement la même partout, mais il n’en est rien.

Au contraire, à en voir la diversité existante sur les sujets cités, il apparait même évident qu’une liberté totale est laissé aux départements sur l’allocation de leur budget, ce qui se concrétise par des expériences heureuses et d’autres moins heureuses pour nous, généalogistes.

En tête des expériences malheureuses, je voudrais vous parler des AD57.

Si on devait voter pour la palme du service le moins satisfaisant je pense qu’ils la décrocheraient sans problème, en tout cas en comparaisons des autres AD auxquelles je suis confronté régulièrement: 57, 54, 88, 67, 68, 44 et 76.

J’insiste bien sur la notion de service dans la mesure où, faisant partie du service public et étant payé par les impôts de la plupart des gens qui s’y rendent, on pourrait s’attendre à un minimum de choses: informations sur la date de mise à disponibilité des documents, un minimum de matériel qui fonctionne, et enfin (ou plutôt surtout) un minimum d’investissement de la part du personnel.

Afin d’étayer mes dires, j’ai tenu à lister les améliorations dont je pense qu’elles seraient faciles à faire pour ramener le service au niveau où il devrait être:

Le site internet :

  • Les news: la numérisation des bobines de microfilms de l’état civil (1793-1892 environ) a commencé le 17 novembre 2015. Ces microfilms ne seront donc plus disponibles pendant plusieurs semaines. Voilà plusieurs semaines que les bobines ne sont plus disponibles « pendant plusieurs semaines ». Un calendrier précis des cotes concernées, de leur date d’indisponibilité et de leur date attendue de mise en ligne serait bienvenu (1 fichier excel ou pdf, 3 colonnes, une mise à jour par semaine ou par mois).
  • L’état civil: possibilité de mettre en ligne les fichiers au fur et à mesure qu’ils sont numérisés afin d’éviter le « tout ou rien ».
  • La quantité des informations en ligne à ce jour: outre l’état civil, il est possible de trouver en ligne sur la plupart des sites des autres AD les recensements de population, liste des recrutements militaires, plans cadastraux, fonds iconographiques, monographies communales, fonds d’architectes, expositions virtuelles diverses sur le département, aide à la paléographie (utile pour les AD57 pour les actes en Allemand ?), etc.
  • Histoire du département: un département aussi riche en histoire que la Moselle mériterait bien un emplacement dédié sur son site pour expliquer aux utilisateurs les changements de « propriétaire » au cours des âges et leur impact sur les recherches ou la gestion des archives.
  • La visionneuse:
    • temps de chargement excessivement longs
    • clic droit non autorisé pour « sauver l’image… » ou copier/coller un numéro de cote,
    • impossible d’imprimer une page directement sans avoir à passer par un panier d’impression
    • accès au panier d’impression vraiment pas évident (ressortir de la visionneuse > aller à la liste des documents sur la page de recherche > trouver le bon onglet (visualiser le panier) > imprimer)
    • Aucune intuitivité…

Le site «physique» de Saint Julien :

  • Amabilité et service sont à revoir… sans vouloir en faire une généralité (il existe bien sûr des exceptions), le personnel ne semble pas investi dans son rôle et n’est certainement pas prompt à porter assistance à ceux d’entre nous qui ont le moins l’habitude de naviguer dans le système des archives français.
  • Matériel: de nombreuses visionneuses ne fonctionnent pas correctement et les messages d’annonce en place le sont depuis au moins 15 ans selon les aveux des équipes. L’ergonomie des postes de travail est à revoir intégralement.

Alors je tiens évidemment à modérer mes propos car tout le personnel n’est pas mauvais et il existe certainement des contraintes internes dont il est difficile de mesurer l’impact sur le service sans les connaitre (par ex. le budget).

Cela étant dit, un sourire ne coûte pas grand-chose et je me dis que si d’autres AD y arrivent très bien (les AD54 ou 88 !), pourquoi pas celles-là ?

J’ai récemment fait parvenir la liste ci-dessus au directeur des archives de la Moselle, j’espère que cela pourra faire « avancer le schmilblick ». Je vous tiendrai informé de sa réponse.

Quelqu’un aurait-il une expérience un peu plus heureuse que la mienne à partager ? Des habitués des AD57 qui auraient un avis à donner parmi les lecteurs ?

4 comments

  1. Sincèrement, je trouve cet article un peu dur. De mon expérience avec les AD 57, je ne fais pas du tout les mêmes constats.
    Je ne suis allée aux AD57 que 2 fois, mais j’y ai toujours été bien accueillie. Par ailleurs, je pense que c’est le service d’archives qui a toujours le mieux répondu à mes demandes d’informations par mail (avec un réel soucis d’aider).
    Quant au site internet, je le trouve déjà beaucoup mieux depuis la refonte (la visionneuse pourrait être encore améliorée, mais c’est déjà mieux qu’avant). Et surtout, il y a de nombreuses ressources intéressantes parmi les archives en ligne (recrutement militaire hors période d’annexion, cadastre, photographies), et les aides à la recherche (inventaires, fiches d’aide à la recherche, géographie historique du département, etc.).
    Elise

    J'aime

  2. Bonsoir Elise et merci pour ce retour. C’est intéressant de constater comment deux expériences à priori similaires peuvent donner un ressenti assez différent. Avez-vous été aux AD57 il y a longtemps ? Mes deux mauvaises expériences datent de ces toutes dernières semaines (la dernière en date était la semaine passée, ce qui m’a poussé à écrire ce billet).
    Perso mon « graal » des AD si situe aux AD54, tant au niveau de l’expérience virtuelle que « physique ». La directrice des archives a même pris un temps fou pour nous aider sur un sujet donné relativement complexe, quelle dévotion!
    Bonne soirée! Thibaud.

    J'aime

    1. Bonsoir

      J’ai constaté une détérioration de la qualité de l’accueil depuis plusieurs années. Nos questions les dérange. Les généalogistes les agacent selon leurs propres termes. Tout est à revoir,

      Serge

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s