Les Lorrains du XVIIIème siècle

Dans la série: on essaye d’imaginer comment vivaient nos ancêtres pour rendre notre arbre généalogique plus vivant, je voudrais vous parler de la Lorraine du XVIIIème siècle.

On l’a vu dans cet article, les Lorrains du XVIIème siècle étaient plus ou moins considérés comme des gros bouzeux par leurs contemporains. Que sont-ils devenus un siècle plus tard ?

Un peu d’Histoire

Et bien déjà, ils sont officiellement devenus Français.

Revenons rapidement en arrière pour bien comprendre:

Historiquement, La Lorraine est l’ancien pays des Leuques (peuple Gaulois) rattaché à l’Austrasie puis à la Lotharingie au traité de Verdun en 843. Et depuis ce temps la, c’est le bordel. Si on essaye de compter les points, ça donne ça:

  • 843-869: La Lorraine est indépendante.
  • 869-911: terre de conflits entre la France et l’Allemagne.
  • 911-925: La Lorraine est Française (Charles le Simple).
  • 925-959: La Lorraine est Allemande (Heinrich der Finkler, ou Henri Ier).
  • 959-1301: La Lorraine est plus ou moins indépendante et surtout morcelée, victime des jeux d’influence Français et Allemands qui se déchirent notamment pour le contrôle indirect des trois évêchés (Metz, Verdun, Toul).
  • 1301-1453: La Lorraine est toujours indépendante (René d’Anjou) mais déchirée entre les grandes puissances: le Royaume de France, le Saint Empire Romain Germanique et le Royaume de Bourgogne – La situation est tellement tendue dans la région que le Roi de France (Jean II) et l’Empereur (Charles IV) devront intervenir personnellement pour rétablir la paix en 1453. A noter que Jeanne d’Arc est née en 1412 à Domrémy, petit village du duché de Bar dont une partie relevait déjà du royaume de France. Elle est donc bien française :)
  • 1464-1475: Avantage France (René II de Lorraine se place sous la protection du roi de France).
  • 1475-1480: La Lorraine devient officiellement Duché indépendant de Lorraine et de Bar (René II de Lorraine).
  • 1480-1541: La Lorraine est toujours indépendante, bien que sous influence Allemande (les diverses entités politiques de Lorraine sont membres du Cercle du Haut-Rhin du Saint-Empire romain germanique).
  • 1542-1641: La Lorraine est toujours indépendante, bien que sous protectorat Français (Annexion par Henri II).
  • 1641-1648: La Lorraine est Allemande (Louis XIII rend la Lorraine à Charles IV, traité de Saint-Germain).
  • 1648: traité de Westphalie, annexion des Trois-Évêchés de Metz, Toul et Verdun par la France.
  • 1648-1733: Bien que le traité de Ryswick, en 1697, restitue le Duché de Lorraine à Léopold Ier de Lorraine, elle connait quatre occupations successives par des troupes françaises.
  • 1733-1737: Par le jeu des héritages de grandes familles Européennes, la Lorraine aurait pu appartenir à l’Autriche. La France échange alors le destin de la Lorraine contre celui de la Toscane et place le Duc Stanislas, ex-roi de Pologne, à sa tête en viager. On notera l’habile transaction de Louis XV qui échange un truc qui ne lui appartient pas vraiment.
  • 1737-1766: règne du Duc Stanislas, sous protectorat de la France.
  • 1766: La Lorraine est française et le restera dans son intégrité jusqu’en 1870.

Source: Wikipédia, Histoire de la Lorraine (lien)

En résumé: France (6) – Allemagne (3). La Lorraine est donc officiellement française :)

Mais fermons cette parenthèse pour revenir à nos Lorrains, plus ou moins officiellement français depuis le début du XVIIIème siècle. Lorrains dont la prospérité de l’époque laisse à croire qu’ils n’avaient plus grand chose à voir avec leurs ainés paysans. En effet, en moins de cent ans, deux évènements majeurs vont venir propulser l’économie Lorraine dans le groupe de tête des régions françaises: le développement de la pomme de terre et le développement des manufactures.

Le développement de la pomme de terre

Cultivée dans les Vosges depuis le XVIème siècle, la pomme de terre se développe tellement dans la région qu’en 1715 une ordonnances de la cour souveraine de Lorraine vient la taxer le produit (la dîme) ce qui contribua au fait que de nombreuses études lui seront consacrées et facilitèra sa propagation; Plusieurs domaines bénéficient de cet essor, notamment  économique, car les caisses se remplissent, et sanitaire car la population mange mieux et résiste mieux aux épidémies (la peste et la famine ayant décimé la Lorraine en 1500, 1585 et 1630).

Le développement des manufactures

À partir du XVIIIème siècle, la Lorraine va connaitre un véritable essor industriel qui se développe autour d’une de ses ressources principales: le bois.

On verra donc se développer toute la chaine industrielle bois-papier, mais également les manufactures de fer et de verre, très consommatrices de bois servant à alimenter les fours.

Pour n’en citer que quelques-unes:

  • La manufacture royale de Bains-les-Bains (Vosges) est une ferblanterie fondée par ordonnance royale le 18 juin 1733. En 1778 on y emploie alors près de 125 personnes et 5 commis, ce qui en fait l’une des plus importantes de France;
  • La cristallerie de Portieux (Vosges) fut fondée en 1690 et considérée comme royale dans un arrêt de 1767. Elle deviendra un siècle plus tard la plus importante entreprise des Vosges avec un millier de salariés;
  • Les papeteries de Clairefontaine (Vosges) ont pour origine moulin à papiers construit en 1512 le long de la rivière Valdange, qui resta en fonction jusqu’à l’installation d’une usine moderne en 1858 (date de fondation de la société actuelle);
  • La cristallerie de Baccarat (Meurthe-et-Moselle) se trouve dans une commune limitrophe des Vosges, à moins de 60 kms de Dompaire. Grande consommatrice de bois depuis 1764, elle représente la troisième plus grande verrerie d’Europe en rapport aux volumes de bois consommés par la production en 1785  et est encore en activité à ce jour;
  • Les Manufactures Royales de Lunéville –Saint Clément (Meurthe-et-Moselle) qui  obtient en 1748 de la terre de pipe, terre de luxe avant l’apparition de la porcelaine. En décembre 1749 elles reçoivent un privilège d’exploitation par lettres patentes du Duc Stanislas;
  • La faïencerie de Niderviller (Moselle) se développe dès 1735 lorsqu’Anne-Marie André, dame de Niderviller, a l’idée de rentabiliser ses carrières et forêts en lançant une faïencerie. Ce nouveau métier se développe depuis quelques années, notamment en Lorraine du fait des ressources qui y abondent;
  • Et bien  d’autres…

L’industrie textile se développe également, ainsi que d’autres « spécialités locales » comme la lutherie à Mirecourt ou les imageries d’Epinal.

  • Lutherie de Mirecourt: Bien que présents dans la ville dès le XVIème siècle, ce n’est qu’en 1732, que le duc François III de Lorraine, futur empereur du Saint-Empire romain germanique, édicte une charte pour les « luthiers et faiseurs de violons de Mirecourt et de Mattaincourt »  afin  de  conserver « la renommée qu’elle s’est autrefois acquise, de contenir d’habiles faiseurs d’instruments ». Parallèlement à cette activité de lutherie, Mirecourt devient également un haut lieu de la facture d’orgues au cours du XVIIIème siècle;
  • Imagerie d’Épinal: a été fondée en 1796 par Jean-Charles Pellerin et connue du monde entier à l’aube du XIXème siècle. Outil de propagande de la religion catholique à ses débuts, elle se laïcise par la suite pour contribuer fortement à la construction du mythe napoléonien. Elle se fera également l’écho de l’actualité et dirigera l’opinion pour les gouvernements successifs avant de devenir un instrument pour l’éducation de l’enfant au milieu du XIXème siècle;

Conclusion

La liste pourrait continuer pendant des pages et des pages mais vous l’aurez bien compris, le XVIIIème siècle est une période charnière pour la Lorraine qui passe d’une région  purement agricole à une région qui, tout en restant « le grenier de  la France », devient également un véritable moteur économique pour la France.

L’impact pour la population (et nos ancêtres!) ne sera pas négligeable, avec l’apparition de nouveaux métiers, des migrations, une amélioration du niveau de vie et l’acquisition d’une renommée internationale…

J’aurais aimé avoir l’avis de Monsieur le Duc de Bourgogne de 1698 sur cette Lorraine là. Sans doute ne savait-il pas que les plus grands Tsars de Russie deviendront des fans inconditionnels du cristal de Baccarat.

Pas si mal, pour des bouzeux :)

6 comments

  1. Merci pour ce voyage en Lorraine au XVIIIe et pour la magnifique lumière sur la place Stanislas. Ceci dit, dans le match « France-Allemagne », je ne pense pas qu’on puisse considérer que la Lorraine était française de 843 à 869. En 843, Lothaire I a hérité d’un territoire frontalier avec la France : la Francie médiane. A cette époque, la France était le territoire voisin, celui de Charles le Chauve. Lothaire II a obtenu en 855 la Lotharingie par partage de la Francie médiane, mais ça n’était toujours pas la France. Lothaire I et II étaient certes des rois Francs, mais ils ne gouvernaient pas la France.

    Aimé par 1 personne

  2. Très intéressant! Pourquoi avec un tel background mes deux branches lorraines ont elles émigré en Bretagne (oui!) au XVIIIe siècle?! Pour l’un, de Contrexeville je soupçonne les armées républicaines (d’accord c’est la toute fin du XVIIIe), mais pour l’autre, artisan (de Vaucouleurs), au milieu du siècle, je sèche!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, je ne saurais dire pour sûr, mais n’oubliez pas que le XVIIIème siècle est également le siècle du rayonnement français dans les colonies (la plus riche étant Saint Domingue) et l’âge d’or des ports français: Marseille, Bordeaux, Le Havre, mais aussi… Nantes et St Malo en Bretagne!
      Vos ancêtres auraient-ils pu émigrer pour des ambitions de richesse (colonies) ou des raisons économiques (besoins d’artisans dans les zones en plein développement) ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s