Geno 2.0: à quoi ça ressemble ? (avec résultats)

Bonjour à tous et bonne année 2018!

Avant d’aller plus loin permettez-moi de vous annoncer la couleur tout de suite. La réponse à la question Geno 2.0: à quoi ça ressemble ? est… une grosse déception. En avant pour comprendre les détails de la même manière que pour le test 23andMe.

LA PROCÉDURE

Comme d’habitude nous commencerons par un bref rappel de la procédure, qui semble-t-il annonçait la couleur générale de ce qui allait suivre.

J’ai passé ma première commande au début du mois de Juin 2017 et je ne l’ai jamais reçue. Après quelques semaines j’ai ouvert un ticket auprès du service client pour apprendre presque une mois après avoir passé la commande que ma carte de crédit avait été refusée pour une raison obscure et que par conséquent la commande n’avait pas été validée. Je ne peux évidemment pas blâmer la société pour le fait que ma carte de crédit ait été rejetée (bien qu’il n’y avait aucune raison à cela), mais un petit mail me disant que c’était le cas aurait été le bienvenu pour m’éviter d’attendre un mois avant de repasser une commande.

Donc, deuxième passage de commande mi-Juillet 2017, dont je m’assure qu’elle est bien acceptée. Le processus de commande suit son cours et je reçois le colis chez moi quelques jours / semaines plus tard.

Les prélèvements sont assez différents du test 23andMe, pour lesquels il faut cracher collecter de la salive dans un tube. Ici on nous fournit une sorte de coton tige qu’il faut frotter à l’intérieur de sa joue pendant environ 45 secondes et le placer dans le tube qui servira à l’expédition. Les deux méthodes étant non invasives, je ne pense pas que cela soit un élément différentiateur dans le choix des tests, mais sait-on jamais.

Retour à l’envoyeur le jour même, avec sélection d’un service de retour par la Poste avec numéro de suivi. Une semaine passe, le colis part de Suisse, puis prend l’avion pour les USA pour arriver à Houston au Texas (lieu du labo de test de Genographic) vers la fin du mois d’Août… en plein ouragan Harvey. Me voilà donc reparti pour des semaines d’attente avec mon kit bloqué dans un entrepôt quelque part au Texas… et sans aucune nouvelle de la part de qui que ce soit.

Vers la début Octobre, je recontacte le service client pour apprendre que mon kit était finalement bien arrivé au laboratoire. Encore une fois j’aurais aimé que l’on me prévienne sans que j’ai à courir après l’info… et je précise que j’avais évidemment fait tous les enregistrements nécessaires sur le site de Genographic, y compris cocher la case « recevoir les notifications ». Dans son message de réponse, le service client m’a également fait part du fait que mon kit avait été sélectionné pour être testé avec leur puce de nouvelle génération (sans surcharge additionnelle) et que c’était formidable mais sans vraiment me dire quelle était la différence et pourquoi je devais me considérer comme chanceux. Le même message me précise que mes résultats seront prêts d’ici 5 à 6 semaines.

Nous sommes donc à la fin de l’année, avec des résultats qui sont effectivement arrivés mi-Décembre. Encore une fois j’ai dû me connecter moi-même pour voir si les résultats étaient en ligne, je n’ai reçu aucune notification.

Et au total ça aura pris 6 mois, d’où une certaine déception sur la procédure et notamment le manque de communication effective de la part des équipes de Genographic Project.

LES RÉSULTATS: Résultats célèbres

À la différence de 23andMe, les résultats ne se décomposent pas en généalogie récente vs. généalogie préhistorique mais en quatre catégories dont la première est les personnages célèbres avec lesquels on suppose que vous avez un ancêtre commun.

Resultats célèbres

J’ai donc appris qu’il y avait une certaine chance que…

  • Napoléon et moi partagions un ancêtre commun il y a près de 120 000 ans,
  • qu’Abraham Lincoln et moi partagions un ancêtre commun il y a près de 65 000 ans,
  • que Thomas Jefferson et moi partagions un ancêtre commun il y a près de 25 000 ans,
  • que Marie Antoinette et moi partagions un ancêtre commun il y a près de 12 000 ans,
  • et que je n’ai pas d’ancêtre commun de moins de 12 000 ans d’âge avec un personnage célèbre de la base de données de Genographic. Pauvre de moi.

Autant dire que ces informations ne m’aide pas beaucoup, et si je comprends le côté ludique de l’analyse je ne l’aurais certainement pas mis en premier résultat du test.

LES RÉSULTATS: Généalogie régionale (500 – 10 000 ans)

Voici donc les résultats qui m’intéressent, mais la encore quelle déception!

En gros, j’apprends que mon patrimoine génétique est constitué à 48% d’Europe du Sud, à 47% de Scandinavie et à 4% d’Europe de l’Est. La « population de référence » à laquelle on me rattache sont les Norvégiens, dont le profil sur le site n’a pas grand chose à voir avec le mien. Comme mes résultats ne sont pas logiques, on me donne quand même une deuxième « population de référence » qui sont les Espagnols, desfois que je préfère cette option là. Et puis c’est vrai qu’entre un Norvégien et un Espagnol finalement il n’y a pas tant de différence que ça…

Resultats regionaux

Pour rappel, je remonte jusqu’au 16ème siècle sur la plupart des branches de mon arbre généalogique et il est évident que mes racines sont Nord-Est de la France, Allemagne, Pologne. Or je n’ai même pas 1% de la catégorie Europe Centrale et de l’Ouest dans mon profil génétique Geno 2.0… alors que la catégorie existe bel et bien!

Évidemment je me suis empressé d’écrire au service client de Geno 2.0 pour partager mon étonnement sur la différence entre leurs résultats et ceux de 23andMe, et entre leurs résultats et ma généalogie « réelle ». La réponse que j’ai reçue est que la classification des pays faite par chaque fournisseur est différente, et que la France de Geno 2.0 fait plutôt partie de l’Europe du Sud. Une explication somme toute assez valable (encore que…), mais qui n’explique pas ou sont passées mes racines Allemandes et Polonaises!

À noter que le test de 23andMe donnait un niveau de détail au pays alors que le test Geno 2.0 ne donne qu’un niveau de détail à la région.

LES RÉSULTATS: Généalogie lointaine (1 000 – 100 000 ans)

C’est peut-être la catégorie la moins décevante du test car agrémentée d’une « carte de migration » assez intéressante. En gros c’est là qu’on apprend à quel haplogroupe maternel et paternel on appartient, avec la représentation graphique des migrations de ce groupe particulier. Une information malheureusement inutilisable en généalogie, sauf à connaitre un service d’archive avec un état civil disponible sur les 100 000 dernières années.

Lignage

Carte migrations

LES RÉSULTATS: Généalogie Néandertalienne

NéandertalUn test de génétique pour connaitre son ascendance ne serait pas complet s’il ne pouvait pas nous dire quel pourcentage de notre patrimoine venait de Néandertal, dans mon cas 1.1% soit légèrement en dessous de la moyenne (une donnée consistante avec le test 23andMe).

À l’inverse de ce dernier, le test Geno 2.0 se contente de nous donner le pourcentage et des informations très générales sur l’interprétation à en faire. Rien du niveau de détail de 23andMe qui m’apprenait que j’étais certainement plus enclin à éternuer en mangeant du chocolat noir à cause de mes ancêtres des cavernes :)

CONCLUSION

Vous l’aurez bien compris, ce test a été pour moi une immense déception.

Entre le manque de communication active, le fait que je sois obligé de partir à la pêche aux dernières nouvelles moi-même, du niveau de détail clairement insuffisant et des résultats plus que douteux aux vues de ma généalogie « réelle », je ne peux clairement pas recommander ce test à qui que ce soit.

D’autant que pour un prix équivalent, 23andMe offre une multitude de services supplémentaires et notamment la mise en contact avec des « cousins génétiques » qui sont autant d’opportunités de se rapprocher de gens de notre famille proche ou éloignée et d’en bénéficier sur le long terme (généalogiquement ou humainement).

Je suis cependant curieux de savoir si mon expérience est un cas isolé, ou si d’autres personnes ont aussi été surprises des résultats Geno 2.0 reçus par rapport à ce que l’état civil / les registres paroissiaux leur ont permis de trouver pour les 400-500 dernières années. A vos témoignages, merci !

Un commentaire

  1. Personnellement je suis en attente de ses résultats j’ai renvoyé le kit le 26 décembre ils l’ont reçut le 16 janvier ils estime un délai de 8 à 10 semaines donc vers mi ou fin mars ! Je dois tout comme vous aller consulter moi même le site régulièrement car je n’ai jamais reçu un mail d’ eux mais les informations detat ce trouvent sur nôtres comptes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s